Publi Tech Echo
SÉCURITÉ WEB

NotPetya est le dernier logiciel à avoir Infiltré Microsoft

Le mardi 27 juin 2017, le monde entier a été touché par une autre cyber-attaque très répandue de rançongiciel. Le virus comprenait le code connu sous le nom de « Eternal Blue » qui a également été vu dans l’attaque du mois dernier appelée « WannaCry ».
Le virus de rançongiciel a attaqué les ordinateurs qui exécutent Microsoft Windows en chiffrant les disques durs et en remplaçant les fichiers, puis demande 300 $ en bitcoin pour restaurer l’accès. On a d’abord supposé que le virus était une variante de Petya, mais Kasperky Lab a publié une déclaration officielle déclarant qu’il s’agissait d’un «nouveau système de rançongiciel qui n’a pas été vu auparavant», ils l’ont nommé «NotPeyta».

A LIRE AUSSI

Media Sociaux: 5 profils de cyber-arnaqueurs et comment les éviter !

Kasperky Lab a également confirmé qu’il connaissait environ 2 000 utilisateurs affectés jusqu’à présent, mais le nombre pourrait potentiellement se développer. Parmi les entreprises américaines affectées, mentionnons la société pharmaceutique Merck & Co, Heritage Valley Health Systems à Pittsburg et la division TNT Express de FedEx.

A LIRE AUSSI

Réseaux Sociaux: Comment garder vos enfants en sécurité

Les attaques véhiculant un virus de rançongiciel ne sont pas nouvelles. Le premier cas de cryptage des fichiers exigeant des paiements date de 1989 et les attaques continueront certainement à augmenter.

Articles de même catégories

L’usurpation d’identité numérique: un fléau recrudescent au Sénégal !

Publi Tech Echo

Comment espionner les messages WhatsApp sans logiciel

Publi Tech Echo

Une cyber attaque expose les données personnelles de 143 millions de consommateurs

Publi Tech Echo

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Lire plus

Privacy & Cookies Policy