Publi Tech Echo
Home » Bleu Blanc Rouge au Sénégal: à quand notre champion national?
ACTUALITES CONTRIBUTIONS

Bleu Blanc Rouge au Sénégal: à quand notre champion national?

Exit Tigo, bonjour Free. A l’issue d’un feuilleton médiatico-judiciaire qui a tiré en longueur et tenu en haleine tous les Sénégalais, l’homme d’affaires Xavier Niel a racheté Tigo en 2018, aux côtés de deux autres investisseurs, le milliardaire malgache Hassanein Hiridjee et l’entrepreneur sénégalais Yérim Sow, regroupés au sein de la Saga Africa Holdings.



Pour la petite histoire, c’est la première fois que la marque « Free » est utilisée hors de France. En fait, l’opérateur sénégalais a conclu un accord de licence de marque avec le groupe Iliad. L’arrivée de Free au Sénégal, c’est du sérieux et c’est du lourd. Avec un Xavier Niel qui se fait un point d’honneur de bousculer le marché des télécoms partout où il passe.

La bataille des télécoms au pays de la Téranga aura bien lieu ! D’entrée de jeu, Free (26% de parts de marché) dévoile une gamme de prix très agressive et plus que l’opérateur Expresso (21%), le leader du marché, Orange (53%), a du souci à se faire.

Mais Orange a du répondant et ses affidés se frottent les mains devant les alléchantes remises et autres promotions comme on n’en avait jamais connues de mémoire de gorgorlou !

Bien loin de cette guerre de chefs, sur les terres de Matam longtemps snobées par les opérateurs, un futur dragon du nom de Hayo, 100% galsen, affûte ses armes. A l’issue d’un appel d’offres tout ce qu’il y a de plus transparent, cet opérateur de téléphonie appartenant à des Sénégalais, a raflé la mise devant les gros du secteur, en ce qui concerne l’acquisition de la quatrième licence universelle pour la région de Matam.



Petit poisson deviendra-t-il grand ? La réponse mérite d’être posée au vu de l’hégémonie des privés étrangers sur le marché sénégalais, d’un cadre législatif pas toujours adapté et du manque d’implication des pouvoirs public à travailler à l’émergence d’un champion national des télécoms.

Parce que le véritable enjeu n’est pas de savoir qui de Orange ou de Free gagnera la bataille mais plutôt celle de savoir à quand un privé national pour les régenter tous ?

Cheikh Bamba Ndao

Articles de même catégories

RiseAfrika a lancé le programme de formation en entrepreneuriat aujourd'hui à la Place du Souvenir

Publi Tech Echo

Demba Gueye : “la Patience, une qualité en Or quand on est entrepreneur au Sénégal”

Publi Tech Echo

TIC :Risques et opportunités de la Révolution numérique pour le Sénégal ·

Publi Tech Echo

Leave a Comment

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Lire plus

Privacy & Cookies Policy